Comment surmonter l’anxiété pendant le traitement de fertilité ?

Un jour, vous vous êtes sentis prêts à avoir un bébé mais les mois voire les années ont passées, les consultations, les déceptions et maintenant vous êtes en pleine montagne russe d’émotions qu’est le traitement de fertilité.

Toutes les personnes qui passent par ce processus, ont probablement un bagage déjà très lourd sur les épaules; remplit de beaucoup d’incertitudes et d’échecs, faisant de l’anxiété une émotion bien présente au jour le jour.

Cet état émotionnel n’a pas de solution miraculeuse, il ne suffit pas d’un claquement de doigt pour se sentir mieux, mais il est possible de comprendre son fonctionnement, son origine et les mesures à suivre pour en diminuer les effets.

D’où vient l’anxiété ?

Bien qu’aujourd’hui nous sommes ici pour en finir avec l’anxiété, il faut savoir qu’il s’agit d’un système de survie très utile que les êtres humains ont développé depuis leurs origines. Cette époque à laquelle on vivait au milieu de la nature, en luttant pour chasser, pour s’alimenter et ne pas être chassés par les autres animaux.

C’est un système qui provoque trois réponses possibles face à une situation de danger : la lutte, la fuite ou la paralysie.

Sonrisa-e1493016888493-300x200Qu’est-ce que l’anxiété ?

Des milliers d’années ont passés et les dangers physiques ont été substitués par d’autres dangers plus psychologiques. L’anxiété est le résultat d’une situation de stress prolongée dans laquelle ce mécanisme, qui est pensé pour nous injecter de l’énergie dans des situations ponctuelles, s’établi comme un système de fonctionnement habituel. Lire la suite ›

Publié dans Fertilité/ Infertilité, PMA

Quand et pourquoi faire une biopsie de l’endomètre?

Dans le domaine de la reproduction assistée, nous sommes constamment à la recherche de techniques pouvant augmenter les probabilités de succès de nos traitements. Aujourd’hui nous allons parler de l’utilité de la biopsie endométriale.

Qu’est-ce que l’endomètre ?
En des termes simples, l’endomètre est la partie active de l’utérus qui recouvre ses parois internes. Celui-ci, sous l’effet de stimuli hormonaux (venant des ovaires ou des médicaments) se développe et se prépare pour recevoir l’embryon et c’est à cet endroit que toute la grossesse se déroule.

En quoi consiste la biopsie de l’endomètre ?

Il s’agit d’une procédure effectuée lors d’une consultation gynécologique, sans sédation ni anesthésie. Elle consiste à placer un speculum, visualiser le col de l’utérus et y introduire une canule très fine qui permet d’aspirer le tissus endométrial. Ce prélèvement permet d’obtenir un échantillon qui est envoyé au laboratoire pour tout un ensemble d’analyses.

Est-ce douloureux ?

La sensation est souvent décrite comme étant similaire à de légères douleurs menstruelles. Il est recommandé à la patiente de venir à la consultation avec la vessie pleine, pour que le col de l’utérus soit plus droit, ce qui permet une introduction plus facile de la canule. Lire la suite ›

Publié dans Fertilité/ Infertilité, PMA

Augmenter le taux de grossesse par transfert : La technique Time Lapse

Ce nouveau système de visualisation est fondamental dans la révision du développement embryonnaire.


Timelapse
Au moment d’évaluer le développement des embryons obtenus dans un traitement de reproduction assistée, nous les biologistes nous confrontons à un dilemme. Les visualiser au microscope – pour voir le nombre de cellules, la fragmentation et autres indicateurs morphologiques – nous permet de réaliser une classification qualitative, dont le but est de sélectionner les embryons avec le meilleur potentiel d’implantation pour le transfert.

Cependant, cette visualisation suppose qu’il faut soumettre les embryons à une interruption des conditions de culture contrôlées dans lesquelles ils se trouvent : un changement dans la température et l’humidité, et une exposition à des concentrations d’oxygène atmosphérique et radiation lumineuse ; facteurs qui peuvent avoir un effet négatif sur le développement des embryons.

C’est pour cela que la visualisation et l’évaluation des embryons doivent être réalisées de la manière la plus limitée possible. Par conséquent, l’information sur le développement embryonnaire dont nous disposons, sur laquelle il est nécessaire de se baser pour choisir le meilleur embryon pour le transfert, est très limitée. Lire la suite ›

Publié dans Fertilité/ Infertilité, PMA

Affronter l’infertilité : Retrouver le désir

Nous avons l’habitude d’entendre dire que l’infertilité est un événement stressant dans la vie.

Cela est logique si nous considérons que la majorité des cas, cela est vécu comme quelque chose d’inespéré. C’est-à-dire que les personnes pensent que ça ne va jamais marcher.

Mais les choses évoluent : avec la planification familiale, les progrès sur les moyens de contraception et nos projets de vie, nous avons décidé de retarder la conception.

Nous savons qu’il y a une différence essentielle entre reproduction et procréation : la décision choisie et responsable d’avoir un enfant.

De cette manière, nous savons que l’acte de procréer suppose plus que la simple union d’une ovule et d’un spermatozoïde et leur développement pour développer une grossesse. La procréation implique aussi le désir de construire une famille avec l’arrivée d’un nouvel être, qui sera notre enfant. Lire la suite ›

Publié dans Fertilité/ Infertilité, PMA

Les pesticides dans les aliments. Comment affectent-ils les paramètres du spermogramme?

« Les taux de pesticide que nous prenons dans les fruits et les légumes affectent la quantité de spermatozoïdes, le volume de l’éjaculat et le pourcentage de spermatozoïdes de morphologie normale chez les hommes qui se rendent dans une clinique de fertilité. »

Ce sont les conclusions d’une étude menée par Chiu et al, publiée dans la Revue Human Reproduction en 2015. Il s’agit de la première étude qui fait référence à la relation qui existe entre la présence de pesticides dans l’alimentation et la qualité du sperme ; bien qu’il existe d’autres études ont évalué la présence de pesticides dans l’environnement ou sur le lieu de travail (contamination occupationnelle). Lire la suite ›

Publié dans Fertilité/ Infertilité, PMA

Être parents avec le VIH, une réalité

Le SIDA, une des maladies les plus graves et les plus tragiques du 20 ème siècle. Causée par le virus VIH, il continue à se transmettre par les relations sexuelles, le sang et parfois il peut être transmis à son enfant par l’accouchement.

Grâce à la recherche et à l’amélioration des traitements qui sont de plus en plus personnalisés, le VIH est devenu une maladie chronique contrôlable. La qualité et l’espérance de vie des patients ont augmenté. Cela signifie que les patients essaient de mener une vie normale sans que la maladie soit un carcan au quotidien et font face au désir de devenir parents.  Lire la suite ›

Publié dans Fertilité/ Infertilité, Grossesse, PMA

Pourquoi effectuer une hystéroscopie dans un traitement de reproduction assistée ?

L’hystéroscopie est un instrument très utile pour diagnostiquer et traiter plusieurs maladies gynécologiques. Jusqu’à présent, nous nous trouvions devant une affirmation traditionnelle, cependant, depuis un certain temps, c’est au domaine de l’infertilité que bénéficie le plus cette technique.

Comme nous le savons, les fibromes sous muqueux ont un effet négatif sur l’implantation. D’autres pathologies tels que les polypes, les adhérences (Sd. Asherman) les utérus septums peuvent également poser problème lors du processus de grossesse. Lire la suite ›

Publié dans Fertilité/ Infertilité, PMA

La reproduction assistée sans hormones

Malgré le fait que les traitements de reproduction actuels comportent moins de risques et plus d’efficacité, le traitement hormonal continue à susciter crainte et incertitudes chez les patients. C’est pourquoi les recherches de Ginemed en reproduction assistée rendent possibles, dans certains cas, le fait de faire un traitement de fécondation in vitro sans hormones, également connu sous le nom de fécondation en cycle naturel pur qui respecte le cycle d’ovulation naturel de la femme.

Qu’est le cycle naturel?

Dans des conditions naturelles, les femmes produisent un ovule pour chaque cycle ovarien qui ont un stade de maturité parfait car leur développement n’a pas été forcé ni altéré (en respectant le mécanisme de sélection naturelle des ovules). Il est vrai que nous sommes limités car nous ne pouvons obtenir qu’une ovule par cycle mais leur excellente qualité compense cet inconvénient. Lire la suite ›

Publié dans Fertilité/ Infertilité, PMA

L’importance de l’épaisseur de l’endomètre.

L’endomètre, tissu qui recouvre l’intérieur de l’utérus, représente le « lit » ou « berceau » qui accueillera les embryons pendant le processus d’implantation.

Durant ce processus, et dans un premier moment l’embryon trouve « sa place » au sein de la cavité endométriale. Ce processus est connu comme l’apposition. Plus tard, il entre en contact avec l’endomètre dans le processus d’adhésion, et à la fin, se produit l’invasion du trophoblaste embryonnaire.

Par conséquent, nous savons qu’il est de vitale importance que ce « lit » se trouve bien préparé afin de rendre possible la grossesse. Pour ceci, des hormones sexuelles (l’œstradiol et la progestérone) agissent dans la préparation de l’endomètre pour que celui-ci se trouve dans sa période maximale de réceptivité.
Pour cette raison, dans les cycles de traitements de reproduction, nous avons donné une grande importance à l’aspect endométrial. Nous cherchons une préparation adéquate en utilisant des hormones exogènes (des œstrogènes et de la progestérone) ou en utilisant le propre cycle ovulatoire de la femme pour obtenir un endomètre optimal afin de réaliser le transfert embryonnaire.  Lire la suite ›

Publié dans Fertilité/ Infertilité, PMA

Le parcours vers la maternité. Pourquoi ça m’arrive de sentir que je n’en peux plus ?

C’est une question que normalement la plupart des patientes se posent à une certaine étape de la maternité, soit avant ou durant la grossesse. Mais, restez calme car dans ce projet, vous n’êtes pas toute seule. Ce sentiment -transitoire- n’est pas un sentiment isolé, sinon la conséquence d’une série de circonstances qui entourent ce chemin vers la maternité. Actuellement et pour commencer, la décision de devenir mère, est conditionnée par divers facteurs :

  • Le moment auquel nous décidons d’avoir un enfant.
  • Les différentes formes pour obtenir cette grossesse si souhaitée.
  • Se décider à devenir mère seule
  • Se décider à devenir mère avec une autre femme
  • Se décider à devenir mère à partir de 40 ans.
  • Devenir mère grâce au don d’ovocytes ou des embryons.
  • Etc.

Actuellement, les différentes possibilités de construire une famille, mettent en évidence qu’avoir un enfant, est tout d’abord une décision, mais peu importe le modèle de votre famille, car la base commune de celle-ci est : l’amour. Lire la suite ›

Publié dans Fertilité/ Infertilité, Grossesse, PMA