Le parcours vers la maternité. Pourquoi ça m’arrive de sentir que je n’en peux plus ?

C’est une question que normalement la plupart des patientes se posent à une certaine étape de la maternité, soit avant ou durant la grossesse. Mais, restez calme car dans ce projet, vous n’êtes pas toute seule. Ce sentiment -transitoire- n’est pas un sentiment isolé, sinon la conséquence d’une série de circonstances qui entourent ce chemin vers la maternité. Actuellement et pour commencer, la décision de devenir mère, est conditionnée par divers facteurs :

  • Le moment auquel nous décidons d’avoir un enfant.
  • Les différentes formes pour obtenir cette grossesse si souhaitée.
  • Se décider à devenir mère seule
  • Se décider à devenir mère avec une autre femme
  • Se décider à devenir mère à partir de 40 ans.
  • Devenir mère grâce au don d’ovocytes ou des embryons.
  • Etc.

Actuellement, les différentes possibilités de construire une famille, mettent en évidence qu’avoir un enfant, est tout d’abord une décision, mais peu importe le modèle de votre famille, car la base commune de celle-ci est : l’amour.

camino maternidadIl y a des années, la maternité arrivait presque comme une partie « naturelle » du chemin que « tout couple normal » réalisait ; presque comme une loi de vie ou de la nature où les lieux et les fonctions étaient pré assignés et il s’agissait d’accomplir les étapes.

Actuellement, les hommes et les femmes peuvent entamer des chemins alternatifs et choisir le moment, comme la famille qu’ils souhaitent construire. L’avancée de la science dans le domaine de la Reproduction Assistée fait possible toutes ces différentes voies, par contre, dans l’aspect plus personnel et intime des personnes, parfois il arrive des moments de vulnérabilité.

Parfois, il n’est pas toujours pas facile d’accepter un traitement comme une aide afin d’obtenir une grossesse naturelle. Les couples sentent que le rêve du « naturel » se perd. Personne n’imagine pas que, le moment venu, celle-ci aura des difficultés pour avoir une grossesse. Combien de fois nous avons entendu « toute ma vie j’ai utilisé des moyens contraceptifs et maintenant je me vois infertile ».

Une fois surmonté ce moment et après avoir accepté que nous avons besoin d’une aide médicale pour avoir une grossesse- actuellement 15% de la population présente des difficultés pour faire des enfants de façon naturelle-, les sentiments les plus négatifs apparaissent lorsque l’illusion d’un premier traitement se fruste si on n’obtient pas le résultat souhaité. A ce moment, il est difficile de maintenir la balance équilibrée entre la peur et l’illusion pour affronter un nouvel essai avec joie et sérénité.

Celles qui obtiennent une grossesse au premier transfert- approximativement, au sein de nos centres, la moitié de nos patientes y arrivent- elles non plus n’échappent pas à ces sentiments. Les examens ou l’attente des résultats sont aussi des moments où elles se sentent perdues.

Mais quelque ce soit l’étape dans laquelle vous vous sentez angoissée, il est important de savoir que c’est fréquent, commun et que vous n’êtes pas seule. Si vous le souhaitez, dans notre consultation d’orientation et soutien émotionnel nous vous accompagnerons dans votre processus de manière personnelle afin d’affronter l’infertilité comme une expérience de plus dans notre vie. Mais nous pouvons venir à bout avec ce problème avec un soutien nécessaire tout en comptant avec les ressources personnelles et émotionnelles, tout en donnant à la crainte et à l’incertitude leur juste place.

Chaque jour dans mon cabinet, je rencontre des histoires uniques, intimes, personnelles et en même temps familiales, différents scénarios mais avec un dénominateur commun : l’envie d’avoir des enfants.

N’abandonnez pas, ne défaillez pas, le chemin, parfois, est court et parfois un peu long, mais sans doute, il vaut la peine. Entretemps, nous prendrons soin de votre rêve avec toute la science et toute la médecine mais aussi, avec tout notre cœur.

Dr. Silvina Viñas. Orientation et soutien émotionnel. www.ginemed.fr

Publié dans Fertilité/ Infertilité, Grossesse, PMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*